Trois harmonies

Nei San He – Trois harmonies internes

Quand le cœur et la pensée sont au diapason, que la pensée et l’énergie vitale sont unies, que l’énergie vitale et la force s’harmonisent, l’union ainsi créée permet la fluctuation de l’intérieur vers l’extérieur et la transformation de la matière.

Si le cœur précède la pensée, cette dernière se limitera à un champ d’action pouvant influencer la gravitation et donc le temps et l’espace. Si la pensée précède l’énergie, cela provoque la circulation orbitale de la force vitale dans le corps. Si l’énergie précède la force, elle lui ouvre le chemin dans le temps et l’espace.
Enregistrer un commentaire