Saveur salée

Pourquoi le salé ? 

 Yi jing (Yi king) 

Le livre des mutations Yi jing ou Yi king est le plus ancien livre de la culture chinoise. L’hexagramme 31 du Yi jing porte le nom de la saveur salée, qui représente la capacité d’influencer et de propager. Parmi les cinq saveurs, le salé a un rapport avec la peur et la capacité de communiquer ou de répandre une information de façon quasi instantanée. Cette saveur véhicule l’énergie la plus puissante (énergie ancestrale) du corps qui est liée au ″Qi″ du froid et de l’hiver (énergie du champ zéro -273°). Il s’agit là de la symbolique de l’élément ″eau″, de la richesse matérielle et ou de la fortune en général.

H31 L’hexagramme 31 est connu sous le nom de ″L'Influence (la Demande en Mariage)″ selon R. Wilhelm ou ″Inciter″ selon C. Javary. Là aussi il s’agit de l’énergie en tant qu’attraction des sexes au moment de la jeunesse et de la découverte des premières passions amoureuses. Le texte parle de l’union de la plus jeune fille et du plus jeune fils (le lac et la montagne unissent leurs forces). Il s’agit aussi du sage qui exerce son influence par sa capacité d’être dans la vacuité (selon la grande image de Confucius à propos de ce texte). Le lac au-dessus de la montagne représente l’échange joyeux qui apparaît par la capacité d’être capable de communiquer.

Le sel dont vient le mot ″salé″ est synonyme de richesse dans beaucoup de cultures. Le mot salaire vient de ″sal″ en latin qui est l’origine de ″sel″.

Favoriser la communication 

La consommation de sel favorise la communication. Le chlorure de sodium (NaCL) ou sel de table est d’ailleurs un élément essentiel pour les enseignants. Manquer de cette substance peut être dangereux et pourtant des tas de gens croient à la théorie comme quoi le sel provoque de la rétention d’eau ou de l’hypertension. Ceci n’est qu’une supposition lancée par quelques érudits de la science qui font autorité, ce qui arrange bien l’industrie chimique.

Enregistrer un commentaire