Un sixième sens physique ?

Sixième sens

Un sixième organe des sens pour ressentir le souffle de vie.

Le champ de cinabre inférieur 下丹田 xià dān tián est une protubérance intestinale qui est parfois très développée chez les sportifs.


Il ne s’agit pas moins d’un organe qui permet de synthétiser le bonheur de vivre.


Alors que la puberté nous exhorte à rechercher le plaisir de l’union par les sens qui s’extériorisent, la méditation permet de retrouver la source de tous les plaisirs en ce lieu.



Les neurones des intestins sont responsables des mouvements réflexes tels qu’on en a besoin dans les arts martiaux. C’est pour cela que la concentration dans le dān tián et si importante.

Le下丹田 xià dān tián  est plus connu sous l’appellation indienne Svādhiṣṭhāna (2e Chakra) qui est lié à l’élément ″eau″ et qui symbolise la connaissance et la créativité. Dans la vision chinoise le Dantian inférieur est lié avec les points Ming Men et Qi hai représentant tous ensemble la seconde des sept portes (2e Chakra) avec l’entrée du Qi dans Ming Men et sa mise en réserve dans Qi hai.


Les 三丹田 sān dān tián ou Trois Champs de Cinabre (tête, cœur, ventre) représentent les trois parties du cerveau. Ces centres neuronaux représentent la réelle capacité d’intelligence de l’être humain.


L’idée d’un sixième sens s’accorde avec le concept des six Qi (vent, chaleur, humidité, sécheresse, froid et feu ministre) ou des six organes (foie, cœur, rate, poumon, rein et triple réchauffeur) qui sont liés aux cinq sens plus celui de ressentir le souffle vital.

Un sixième élément vient compléter les cinq agents fondamentaux que sont le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau. Il s’agit du cinabre dont la particularité est de se transformer en mercure lorsqu’il brûle. Le mercure est un poison mais dans la pratique alchimique du Qi gong c’est l’élixir qui engendre le souffle.


Dans le Qi gong des six sons curatifs, on termine la série par le son ″Xi″ qui symbolise le plaisir de vivre et on se focalise sur le champ de cinabre inférieur pour y ressentir l’expérience crépitante de la vie. En faisant mentalement descendre le feu du cœur dans le ventre, on incendie le cinabre et la libération du mercure engendre le souffle vital Qi qui sera transformé en esprit Shen dans le champ de cinabre moyen (cœur ou diaphragme, puis sublimé en vacuité dans le champ de cinabre supérieur (glande pinéale).


Les trois champs de cinabre sont une même particule infime de sulfure de mercure qui existe en trois endroits à la fois (tête, cœur, ventre) ou les chakras 6, 4 et 2.
Enregistrer un commentaire