Saisir la queue de l'oiseau (Lan que wei)

Taiji quan et Yi jing


Associer les séquences du taiji quan aux hexagrammes du Yi jing ou Yi king (livre des mutations) relève d’un art qui dépasse les chinois les plus érudits en la matière.

A savoir que le Taiji provient du Yi jing, et que les treize postures du Taiji quan seraient la forme originelle et que les huit trigrammes du Yi jing associés aux cinq éléments seraient la base même de ce fondement, on peut étudier le concept sans pour autant être obligé de dévier vers des interprétations purement artistiques ou trop ésotériques.

Saisir la queue de l'oiseau

Lan que wei

lǎn què wĕi 揽 雀 尾 Saisir la queue de l'oiseau

揽 lǎn : serrer, accaparer, attacher
雀 què : moineau, oiseau
尾 wĕi : queue, bout

Les 4 techniques fondamentales (Peng, Lu, Ji An)

Parer, rouler vers l’arrière, presser et pousser sont les 4 techniques fondamentales de la séquence « saisir la queue de l’oiseau » qui font partie des huit portes « ba men » qui sont associées aux huit trigrammes du Yi jing (Yi king).

棚 péng : « Abri, hutte » est parfois remplacé par 掤 bīng « carquois » ou 堋 péng : « enterrer ».
Peng signifie parer ou conjurer et est associé au trigramme Qian (ciel) et au Sud

履 lǚ : « chaussure, pas » ou 捋 lǚ : « frotter avec les doigts » ou 掳 lǔ : « enlever » viennent remplacer lǚ3 qui est apparemment manquant en traitement de texte.
Lu signifie rouler vers l’arrière et est associé au trigramme Kun (terre) et au Nord

挤 jǐ : « presser bousculer, pousser »
Ji signifie presser et est associé au trigramme Kan (l’eau) et à l’Ouest

按 àn : « presser, appuyer sur, contenir, réprimer, tenir qch dans ( à ) la main, selon, conformément à ».
An signifie pousser et est associé au trigramme Li (le feu) et à l’Est

Les 4 techniques fondamentales de saisir la queue de l’oiseau sont liées aux 4 point cardinaux du ciel antérieur du Yi jing.

Dans la forme Yang du Taiji quan cet enchaînement semble très important. Peut-être que cela provient du fait que les treize postures de base qui ont façonné le Taiji quan originel contenaient ces mouvements.

Le ciel antérieur du Yi jing est aussi associé à la loi d’activation des cinq éléments, car le ciel antérieur préside à la sustentation de toute chose dans l’univers par son mouvement circulaire. Ceci voudrait donc dire que l’enchaînement « saisir la queue de l’oiseau » est une séquence d’activation de l’énergie au plus grand sens du terme.
Enregistrer un commentaire