Le temps et les reflexes

Le temps est relatif

Lorsqu’un corps est en mouvement il augmente sa masse, diminue son volume et ralenti son temps.
En restant immobile face à l’attaquant on obtiendrait donc l’avantage par la relativité du temps puisque l’attaquant se déplace pour porter son coup. Le cerveau humain a des capacités incroyables et il se pourrait bien qu’il puisse calculer cette différence de temps, ce qui veut dire que l’attaquant est perdant dès qu’il bouge. Ceci se fait à un niveau inconscient et indépendamment de la pensée.

L’immobilisation volontaire est un moyen de se connecter à sa source intérieure qui a la capacité de voyager dans le temps. C’est l’art du zen.

Dès que l’attaquant a l’intention de passer à l’action, l’énergie est mise en circulation à la vitesse du Qi, soit proche de la vitesse de la lumière. Chacune des cellules du corps est un émetteur récepteur d’ondes électromagnétique, et donc il est important de comprendre que le corps réfléchit par lui-même avec sa propre intelligence. Soit si l’on a répété des milliers de fois les mêmes mouvements de parades et d’attaques, l’attaquant sera maîtrisé si l’on met en application l’idée d’être immobile jusqu’à ce que l’énergie  produite par l’attaque soit utilisée par la défense ou la contre-offensive. L’attaquant est contré avant qu’il se mette en mouvement car la partie inconsciente du cerveau du défenseur a déjà tout prévu.

Pour réaliser cela il faut rester immobile et attentif à l’intention de celui qui est déjà proche et sur le point de porter son attaque. Nous avons essayé avec des enfants et les résultats sont surprenants.
Enregistrer un commentaire